Chaque année, 120.000 couples divorcent ou se séparent en France

Chaque année, 120.000 couples divorcent ou se séparent en France

juin 24, 2019 Non Par Daniel De Sousa

Chaque année, 120.000 couples divorcent ou se séparent en France

Chaque année, 120.000 couples divorcent ou se séparent en France, et, dans les 70% des cas, des enfants subissent cette séparation. Pour le parent, en règle générale le père, qui n’obtient pas la garde des enfants, se pose de façon urgente la question du relogement. Avec le risque, faute de moyens financiers, de ne plus être en mesure d’héberger ses enfants chez lui par manque de place, et donc de s’en éloigner.

Or la crise actuelle du logement et l’augmentation des loyers compliquent considérablement la dé-cohabitation. Au-delà des souffrances humaines de chacun des membres du couple, le manque de logements disponibles a des conséquences directes sur les relations parents/enfants. Parfois, la crise du logement oblige même des couples à cohabiter dans le même logement favorisant une vie partagée délétère.

Pas de lieu ou le papa puisse recevoir ses enfants

Pour l’association SOS Papa, l’absence d’espace contribue grandement à la dislocation des liens père-enfants après séparation. Les statistiques sur le sujet varient. SOS Papa cite une étude du psychologue-chercheur Gérard Poussin, selon laquelle «au bout de trois ans, 30% des enfants perdent tout contact avec le parent chez qui ils ne résident pas».

Témoignage d’un papa solo

«Je gagne 1200 euros par mois. Je pourrais peut-être trouver une chambre de bonne, mais moi ce que je veux, c’est que mes enfants puissent dormir chez moi. Qu’on puisse nouer une vraie relation le soir. D’autant que je travaille les samedi et dimanche, quand eux ont du temps libre. J’ai une fille adolescente. Il lui faut sa propre pièce.»

Partager cet article sur les réseaux sociaux